Pierre Paul Menegoz - Vol en parapente - Apprendre à voler - Coupe Icare - Manuel du vol libre - Le Parapente découvrir et progresser.
 Pierre Paul Menegoz - Vol en parapente - Apprendre à voler - Coupe Icare - Manuel du vol libre - Le Parapente découvrir et progresser.
 

Liste des articles

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ...
24 visiteurs quotidiens

Pour bien décoller, apprenez à écoper et à élever votre aile lentement !

Le 9 août 2016, par Pierre-Paul Menegoz.
Mots-clés : , , , , .
Bien décoller, c’est d’abord savoir écoper, donner forme à son bord d’attaque, puis contrôler la vitesse d’ascension de l’aile... Avec ou sans vent, si le pilote applique trop d’énergie dans la montée de son aile, la vitesse d’élévation s’accroît au point de ne laisser aucun choix sur la suite. Parvenue à la verticale du pilote, par inertie l’aile poursuit sur sa lancée. Il faut la freiner et, pour éviter de se faire dépasser, le pilote n’a plus que le recours de se jeter en avant. Lorsque le pilote a (...)
15 visiteurs quotidiens

Débuter le vol en thermique

Le 5 février 2015, par Pierre-Paul Menegoz.
Mots-clés : .
Vols thermiques, volez libre !
8 visiteurs quotidiens

Les régimes de vol et points caractéristiques de la polaire

Le 21 mars 2011, par Pierre-Paul Menegoz.
Mots-clés : , , , , , .
La finesse maximum et la vitesse maximum « bras haut » (tangente à la polaire depuis son origine) se confondent avec les ailes actuelles. Facile d’accès, premier stades pour obtenir de la vitesse qui permet d’améliorer la finesse sol. Perte du « lien tactile » avec l’aile. Se tenir prêt à brider l’aile. La vitesse maxi accélérée est obtenue lorsque les deux poulies du mouflage de l’accélérateur qui équipent les élévateurs se touchent. A cette valeur extrême de l’incidence le risque est la fermeture au passage (...)

Gonflage "Face voile"

Le 23 janvier 2014, par Pierre-Paul Menegoz.
Mots-clés : .
Mise en main assurée d’une technique fiable de gonflage face à l’aile. La technique du gonflage face à l’aile est indépendante du décollage lui même. C’est pourquoi la sécurité même des décollages en est améliorée. Visualisation du cône de suspentage pendant l’ascension de l’aile, contrôle de sa trajectoire et de sa vitesse pendant son ascension. Allez voir aussi Pour bien décoller, apprenez à écoper et à élever vos ailes lentement Animations, cliquez sur (...)
6 visiteurs quotidiens

QCM - accès aux Brevets de Pilote

Le 19 août 2012, par Pierre-Paul Menegoz.
Mots-clés : .
Questionnaire à Choix Multiple
5 visiteurs quotidiens

Angle d’incidence

Le 7 mars 2008, par Pierre-Paul Menegoz.
Mots-clés : , .
L’angle d’incidence c’est l’angle d’attaque du vent relatif sur le profil. Plus précisément il est l’angle compris entre le plan de l’aile (une droite allant du bord de fuite au bord d’attaque) et l’axe du vent relatif ou de la trajectoire.

Effet girouette

Le 13 juin 2019, par Pierre-Paul Menegoz.
Mots-clés : .
L’aile pivote sur son axe de lacet pour se mettre face au vent qu’elle reçoit. L’effet girouette s’observe essentiellement lors de gonflage vent de travers mais aussi en vol à l’occasion de rafales en air turbulent. Le phénomène est du à une augmentation soudaine de la trainée sur la demi-aile exposée « au vent » de la rafale. Ici l’aile reçoit soudainement un vent relatif venant de sa droite. Sa demi-aile droite va transitoirement produire plus de traînée que sa demi aile gauche ; en conséquence (...)

Les Oreilles

Le 4 janvier 2012, par Pierre-Paul Menegoz.
Mots-clés : .
Une technique qui dégrade les performances d’une aile. Pourquoi en avons nous besoin ? Comment mettre en oeuvre les oreilles ?
4 visiteurs quotidiens

Voler en turbulence : "contrer"

Le 21 juin 2011, par Pierre-Paul Menegoz.
Mots-clés : .
Nos mains : de véritables capteurs. En vol, le pilote perçoit tout de son aile (hors interprétation de ses déséquilibres dans la sellette) par le biais de ses mains. Le saviez-vous ? Nous sommes tous des aveugles et notre aile nous sert de cane blanche. En vol turbulent, l’inconnu du relief aérologique qui précède nos trajectoires, nous force à avancer à tâtons. Pour ce faire, l’aile est une terminaison nerveuse pour son pilote, les cordelettes de frein des nerfs conducteurs et les mains de véritables (...)
0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ...
XHTML 1.0 | CSS 2.1 | RSS 2.0 | Plan du site
Pierre-Paul MENEGOZ | Mentions légales
65 visiteurs hier, 505106 depuis le 2 Janvier 2009